L’atteinte rénale dans la sclérodermie systemique

L’atteinte rénale

Le plus souvent l’atteinte rénale dans la sclérodermie systémique ne donne aucun signe clinique. On trouve des protéines dans les urines et c’est tout.

Mais parfois survient la ” crise rénale sclérodermique “, quelques années après le début de la maladie. Des signes permettent d’en prévoir l’éventualité : une progression rapide de la sclérose de la peau, une péricardite, l’apparition d’une anémie. Cette crise rénale ” est une insuffisance rénale aigüe, (c’est à dire que brutalement, les reins ne fonctionnent plus) associée à une hypertension artérielle sévère et à des troubles majeurs de la coagulation sanguine. On peut la dépister par le simple dosage de la créatinine dans le sang. C’est une atteinte grave mais que l’on peut maintenant traiter par des médicaments, les IEC (inhibiteurs de l’enzyme de conversion). Une dialyse en urgence peut être nécessaire.

Radiographie des artères rénales montrant une sclérose des artères

Examen microscopique d’un prélèvement rénal (biopsie) montrant une artère épaissie presque occluse

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés