Ulcères digitaux de la sclérodermie systémique

Ulcères digitaux de la sclérodermie systémique

Nécessité d’une prise en charge précoce et d’une prévention efficace

E Diot. Service de Médecine Interne. Hôpital Bretonneau. 37044 Tours Cedex 9.

Mots clefs : sclérodermie systémique, ulcères digitaux, traitement

Les ulcères digitaux  (UD) correspondent à une perte de substance du derme profond d’évolution chronique au-delà des métacarpo-phalangiennes. Il s’agit d’une complication précoce et fréquente de la sclérodermie systémique (prévalence : 43%). La physiopathologie est complexe, faisant appel à des mécanismes intriqués au sein desquels la vasculopathie joue un rôle dominant. Les UD cicatrisent lentement, se compliquent et récidivent. Le retentissement  est majeur au plan fonctionnel, infectieux, économique et sur la qualité de vie, d’où la nécessité d’un dépistage et un traitement précoce.

La prise en charge se fait en trois étapes :

– préciser le mécanisme de l’UD.

– cibler une population à risque d’UD.

– prise en charge thérapeutique propre de l’UD.

Les mesures thérapeutiques non spécifiques sont indispensables, prophylactiques (limiter les traitements vasoconstricteurs, les toxiques, les traumatismes, lutter contre le froid, rééducation), et curatives (antalgiques et soins locaux).

Les mesures thérapeutiques spécifiques s’adressent à la balance «  vasoconstriction-vasodilatation ». Les inhibiteurs calciques, qui ont leur place dans le phénomène de Raynaud, ont un intérêt  modéré pour les UD. Les dérivés de la prostacycline ont montré leur efficacité dans la cicatrisation des UD, mais les études sur la prévention des récidives ne sont pas concluantes. Deux études, Rapids 1 et Rapids 2, en double aveugle, bosentan contre placebo, ont retrouvé une efficacité supérieure de cette molécule, mais uniquement sur le nombre de nouveaux UD chez des patients ayant des UD évolutifs. Il n’a pas été mis en évidence d’effet sur la cicatrisation des UD.  L’étude Séduce, concernant la place du sildénafil dans cette indication, n’est pas achevée.

http://congres.impact-sante.fr/rhumatologie/pdf/Presentation_Hachulla_10h.pdf

http://www.realites-cardiologiques.com/wp-content/uploads/2011/01/ulceredigitaux_RR28.pdf

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés