Les douleurs

Les douleurs dans la sclérodermie

La sclérodermie, ça fait mal….heureusement la douleur se soigne.

Dans tous les cas, les médicaments anti-douleurs peuvent être utilisés sans restriction chez les sclérodermiques: d’abord l’aspirine et le paracétamol; puis les mélanges de ceux-ci avec la codéine; enfin la morphine et ses dérivés. Souvent la constipation doit être contrôlée en cas d’usage de codéine ou de morphine. Les timbres de morphiniques sont mal absorbés en cas de sclérodermie diffuse.
La peau peut faire mal, soit qu’elle soit trop tendue, soit qu’elle soit ulcérée. Les traitements locaux et la kinésithérapie peuvent être très intéressants pour la soulager.

Les plaies des bouts de doigts sont très douloureuses. Le seul traitement médical efficace, ce sont les perfusions d’iloprost.

Les articulations, muscles et les tendons enflammés peuvent aussi être douloureux. Là, les anti-inflammatoires sont très utiles. Parfois il faut un traitement à base de cortisone. Il faut faire attention aux effets indésirables de ces médicaments.

Les troubles digestifs peuvent faire mal: les brûlures d’estomac et d’œsophage sont spécifiquement calmées par les pansements et surtout les anti-acides; les douleurs de constipation et de ballonnement liées à l’atteinte de l’intestin nécessitent des traitements spécifiques antispasmodiques, antidiarrhéiques ou antibiotiques.

Les névralgies sont calmées par des traitements spécifiques dérivés soit des antidépresseurs (amitriptyline à faible dose), soit des anti-épileptiques (carbamazépine, clonazépam). Le canal carpien a des traitements à lui (infiltration de corticoïdes, chirurgie)

La bouche peut faire mal à cause de la sécheresse et surtout de l’atteinte des gencives et des dents. Les traitements stomatologiques ne sont pas toujours faciles vu le rétrécissement de l’ouverture buccale.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés