Rôle des populations lymphocytaires cytotoxiques circulantes dans la souffrance endothéliale au cours de la sclérodermie systémique (ScS)

Porteuse du projet : Audrey BENYAMINE (abenyamine@ap-hm.fr)

Service de Médecine Interne, Hôpital Nord, CHU Marseille
Laboratoire d’Hématologie du Pr Françoise Dignat-George,Université d’Aix-Marseille (AMU)
Vascular Research Center of Marseille (VRCM – UMRS1076)

Objectif : définir le rôle cytotoxique des populations lymphocytaires circulantes des patients atteints de ScS vis-à-vis de l’endothélium.

 Matériels et Méthodes : Nous étudierons en cytométrie en flux :

-le pourcentage et le phénotype des populations Lymphocytaires T (LT) γδ et Natural Killer (NK) de patients ScS ex vivo (n=15) et de témoins sains (n=15) (Figure 1).
lymphocyte T

Ceci comprendra la caractérisation phénotypique des LT γδ et NK (expression de marqueurs d’activation, de récepteurs aux chimiokines, de récepteurs aux molécules d’adhésion endothéliale, de récepteurs activateurs de cytotoxicité) ;

-les interactions fonctionnelles cellules immunes cytotoxiques de patients ScS/cellules endothéliales in vitro (capacités cytotoxiques des LT γδ et NK, couples ligand/récepteur impliqués, souffrance endothéliale) (Figure 1 et 2).

LT2

Résultats attendus: Contribuer à une caractérisation fonctionnelle des Lymphocytes T γδ et cellules NK, à une meilleure compréhension des processus de lésion/régénération endothéliale et au développement de biomarqueurs cibles dans la ScS.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés