La voie de signalisation TLR9 dans la ScS

TLR9 signaling is augmented in systemic sclerosis and elicits TGF-β-dependent fibroblast activation.

  • Auteurs: Feng Fang, Roberta Goncalves Marangoni, Xingchun Zhou, Yang Yang, Boping Ye, Anna Shangguang, Chris Qin, Wenxia Wang, Swati Bhattacharyya, Jun Wei, Warren G. Tourtellotte et John Varga
  • Lien : Arthritis Rheumatol. 2016 Mar 4. doi: 10.1002/art.39655. [Epub ahead of print]
  • Rédacteurs du résumé: Dr Benjamin Chaigne, Pr Luc Mouthon

Contexte:

Le TGF-β joue un rôle majeur dans la sclérodermie systémique (ScS), notamment en stimulant la synthèse de collagène et la différentiation des myofibroblastes. Pourtant, les mécanismes conduisant à une production aberrante de TGF-β et à une fibrose persistante restent mal connus.

Le travail présenté ici a étudié le rôle potentiel du récepteur de l’immunité innée Toll-like receptor 9 (TLR9), seul TLR à reconnaître les motifs CpG des acides désoxyribonucléiques (ADN) bactériens et mammifères, y compris l’ADN mitochondrial dans la ScS. En effets des arguments tels que la présence du virus Epstein-Barr dans des fibroblastes et cellules endothéliales de biopsie de peau de patients atteints de ScS et la mise en évidence de ligands de TLR9 dans des maladies auto-immunes suggèrent le rôle potentiel de ce récepteur dans la physiopathologie de la ScS.

 Méthodes:

Dans ce travail, les auteurs ont évalué :

  • – l’expression et la localisation de TLR9 au sein de biopsies de peau et de fibroblastes cutanés explantés de patients atteints de ScS.
  • – la réponse de fibroblastes de peau humaine à une stimulation par CpG-A et ADN mitochondrial
  • – l’expression de TLR9 dans 2 modèles murins de fibrose expérimentale (fibrose induite par bléomycine et fibrose induite par administration de AdTGF-β1223/225)

 Résultats:

Comparativement à la peau de sujets sains, TLR9 a été retrouvé surexprimé dans le derme de biopsies de peau de patients, indépendamment du stade de la maladie et co-localisé avec des myofibroblastes. Comparativement à celle de fibroblastes de sujets sain, l’expression de TLR9 dans des fibroblastes de patients atteints de ScS était trois fois plus importante. De plus, l’analyse génétique de biopsies de peau de patients atteints a retrouvé une signature TLR9 suggérant une activation de l’ensemble de la voie TLR9.

Le ligand de TLR9, CpG-A, a induit une stimulation des fibroblastes humains explantés (stimulation dose-dépendante des ARN messagers de Coll1a, Colla2, ASMA, PAI-1 et COMP, augmentation de la production de collagène de type 1, maturation de myofibroblastes, augmentation de l’effet pro-contractile du TGF-β, et augmentation de la migration des fibroblastes).  Ces effets, en partie liés à une production et une activation du TGF-β,  sont inhibés par une transfection avec un siRNA TLR9, et par l’utilisation soit d’un inhibiteur de CpG, soit de bortezomib.

Une augmentation de l’expression de TLR9 par les myofibroblastes dermiques en fonction du temps a été retrouvée dans les deux modèles murins de fibrose.

 Conclusion :

L’expression et la signalisation dépendante de TRL9 sont augmentées dans les biopsies de peau de patients atteints de ScS et dans les myofibroblastes de peau lésée de souris développant une fibrose cutanée. Les ligands du TLR9 sont capables d’induire une réponse fibrosante liée au TGF-β. Ce travail suggère que TLR9 ou ses partenaires pourraient avoir un rôle majeur dans la fibrose et constituer de nouvelles pistes thérapeutiques dans la ScS.

 Références

PMID: 26946325 [PubMed ]

doi: 10.1002/art.39655

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés