Efficacy and safety of autologous haematopoietic stem cell transplantation in systemic sclerosis: A systematic review of literature

Titre article original : Efficacy and safety of autologous haematopoietic in systemic sclerosis: A systematic
review of literature

Nom auteurs : Dinesh Khanna, Christopher P Denton, Celia JF Lin, Jacob M van Laar, Tracy M Frech, Marina E Anderson, Murray Baron, Lorinda Chung, Gerhard Fierlbeck, Santhanam Lakshminarayanan, Yannick Allanore, Janet E Pope, Gabriela Riemekasten, Virginia Steen, Ulf Müller-Ladner, Helen Spotswood, Laura Burke, Jeffrey Siegel, Angelika Jahreis, Daniel E Furst..

rédacteur de la veille bibliographique: Dr Sébastien SANGES (Lille)

Lien: https://www-ncbi-nlm-nih-gov.gate2.inist.fr/pubmed/29066464

Revue: Br J Dermatol. 2017 Sep 14; doi: 10.1111/bjd.15993. [Epub ahead of print]

A l’heure actuelle, les traitements efficace dans la prise en charge de la fibrose cutanée et pulmonaire des patients sclérodermiques sont limités. L’autogreffe de cellules souches hématopoïétiques (HSCT) apparaît comme une option thérapeutique intéressante mais n’a été que peu étudiée dans la sclérodermie systémique (SSc). L’équipe bordelaise du Pr Truchetet a donc réalisé une revue systématique de l’ensemble des travaux disponibles ayant évalué l’efficacité (aux plans cutanés et pulmonaires) et la tolérance de l’HSCT dans cette pathologie.

Après interrogation des moteurs de recherche électroniques (PubMed et Scopus) et de sources alternatives (bases de données ClinicalTrials.gov, ACR, EMBT, EULAR), 38 publications (soit 344 patients) étaient incluses dans l’étude : 4 essais thérapeutiques comparant l’HSCT au cyclophosphamide (CYC) (Tableau) et 34 séries de cas.

  • Concernant l’atteinte cutanée, une amélioration significative du score de Rodnan était constatée jusqu’à 2 ans après l’HSCT dans toutes les études (sauf 2 d’entre elles qui rapportaient une stabilisation). L’amélioration moyenne était de 12 points à 1 an et de 14 points à 2 ans.
  • Concernant l’atteinte pulmonaire, la DLCO restait stable après 6, 12 et 24 mois de suivi dans toutes les études (à l’exception d’un case report rapportant une amélioration de 17%). La
    CVF s’améliorait significativement à 1 et 2 ans dans 2 essais et 3 séries de cas, mais le degré d’amélioration n’était pas cliniquement pertinent (< 10%) dans les 2 articles où il était
    mentionné.
  • Concernant la tolérance, la mortalité liée au traitement (TRM) calculée en poolant 35 études (336 patients, suivi jusqu’à 146 mois) était de 8,3% après HSCT et 1% après CYC.

Les auteurs concluent qu’en dépit de l’hétérogénéité des études (ce qui a empêché la réalisation d’une méta-analyse), l’HSCT semble induire une diminution significative du score de Rodnan et une amélioration modeste de la CVF, au prix d’une toxicité acceptable.

Références
PMID: 29066464

Mots clés : tocilizumab;faSScinate

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés