Etude du rôle de l’autophagie des cellules immunitaires lors de sclérodermie systémique

Cet article présente le travail du Dr F.Gros (université de Strasbourg), un des lauréats du Prix GFRS 2018

L’autophagie est un processus permettant la génération d’énergie et le recyclage de constituants des cellules. C’est un mécanisme majeur pour réguler la survie et l’état d’activation des cellules. Son fonctionnement détaillé n’a été exploré que récemment. L’autophagie joue un rôle majeur dans les cellules immunitaires, permettant par exemple la survie de cellules à longue durée de vie appelées cellules mémoires. L’autophagie régule également l’inflammation. Une dérégulation de l’autophagie des cellules immunitaires est observée lors de plusieurs maladies autoimmunes. Des versions particulières de gènes intervenant dans l’autophagie ont été décrites chez des patients atteints de sclérodermie, laissant penser qu’une dérégulation de cette voie biologique pourrait contribuer à la pathologie. Aucune information sur le rôle de l’autophagie des cellules immunitaires dans la pathologie n’est disponible à ce jour. Nous sollicitions ainsi les patients pour obtenir des cellules sanguines et mesurer l’activité autophagique des cellules immunitaires, pour la comparer à celle de sujets non-atteints. Nous souhaitons aussi étudier l’impact de la modulation de l’autophagie dans la survie et l’activation de ces cellules in vitro. Cette étude vise ainsi à montrer que l’autophagie constitue une cible prometteuse pour imaginer de nouvelles stratégies thérapeutiques.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés