Grossesse et sclérodermie systémique: Diaporama

Diaporama Pr Luc Mouthon. Décembre 2015

Luc Mouthon a effectué cet exposé le vendredi 4 décembre 2015 lors de la première journée sclérodermie systémique du DU maladies systémiques et maladies autoimmunes de la faculté de Médecine Paris Descartes.

Les grossesses sont possibles au cours de la sclérodermie systémique, pour peu que la patiente n’ai pas d’insuffisance respiratoire évoluée, pas d’hypertension rénale sévère et pas d’insuffisance rénale importante. Dans la perspective d’une grossesse, les traitements immunosuppresseurs  sont contre-indiqués au cours de la grossesse. S’ils sont prescrits,  ils devront être remplacés par de l’azathioprine, seul traitement immunosuppresseur autorisé pendant la grossesse. Idéalement le suivi doit se faire dans une maternité de niveau 3 en lien avec une équipe médicale connaissant bien la sclérodermie systémique.

Télécharger (PDF, 1.01MB)

La grossesse chez la femme sclérodermique

La grossesse chez la femme sclérodermique

Une grossesse est envisageable, la sclérodermie n’est pas transmissible à l’enfant ni par le père ni par la mère. Cependant une grossesse chez une femme sclérodermique est une grossesse à risque.

Les problèmes sont essentiellement dus à l’atteinte des vaisseaux du placenta, et ce dès le tout début de la grossesse.

Leur rétrécissement aboutit à un placenta “vasculaire”, c’est à dire déficient, si bien que le bébé est mal irrigué et “pousse” mal. De plus, il y a pour la mère un risque d’hypertension artérielle.

Ceci peut concerner n’imorte quelle sclérodermie, même localisée

Il y a un rapport entre l’étendue de la sclérose cutanée et la sévérité de l’atteinte placentaire: les sclérodermies systémiques sont plus à risque que les localisées, et les diffuses plus que les autres

Ces problèmes justifient le suivi étroit de toute grossesse par une équipe hautement spécialisée

Une restriction : Chez les femmes sclérodrmiques ayant une hypertension artérielle pulmonaire, la grossesse est strictement contre-indiquée.

Certains médicaments comme le bosentan ou les immuno suppresseurs sont également une contre-indication absolue.

Diaporama : Grossesse et Sclerodermie

Sclérodermie systémique et grossesse

Luc Mouthon, Alice Bérezné

Service de Médecine Interne, hôpital Cochin,
Centre de Référence Vascularites nécrosantes et sclérodermie systémique
Assistance publique-Hôpitaux de Paris, Paris
Université Paris Descartes, Inserm U1016, Institut Cochin, Paris

Résumé du diaporama

Grossesse et sclerodermie

Grossesse et sclerodermie

-Grossesse et ScS : possible
-Evaluation rigoureuse de l’état de santé de la mère indispensable avant d’autoriser une grossesse.
-Formes diffuse évoluant depuis < 4 ans: différer la grossesse.
-Surveillance étroite de la mère et du fœtus par une  équipe multidisciplinaire aguerrie à la prise en charge des grossesses à risque.
-Risque de prématurité.
-La grossesse ne semble pas influer sur la survenue d’une ScS ni sur son cours évolutif.
-CRS peut survenir lors de la grossesse et doit être diagnostiquée et traitée sans délai pour limiter le risque de mortalité materno-fœtale.

Mis en Ligne Nov 2013

Télécharger (PDF, 720KB)