Autogreffe de cellules souches hématopoïétiques en traitement de la sclérodermie systémique évolutive : une étude prospective et non-interventionnelle de l’European Society for Blood and Marrow Transplantation Autoimmune Disease Working Party


Henes J, Oliveira MC, Labopin M, Badoglio M, Scherer HU, Del Papa N, et al. Autologous stem cell transplantation for progressive systemic sclerosis: a prospective non-interventional study from the European Society for Blood and Marrow Transplantation Autoimmune Disease Working Party. Haematologica. 16 janv 2020;haematol.2019.230128. (PubMed)

Résumé par le Docteur Nihal MARTIS (CHU Nice)

Introduction : Trois études randomisées contrôlées (i.e. ASSIST, ASTIS, SCOT) s’intéressant aux formes sévères et précocement graves de la sclérodermie systémique (ScS) avaient démontré que l’autogreffe de cellules souches hématopoïétiques (aHSCT) était supérieure au traitement standard par cyclophosphamide (CYC) en termes de survie ainsi que de survie sans évènement. Par cette étude, l’European Society for Blood and Marrow Transplantation souhaitait décrire l’efficacité et la sécurité de la procédure dans des conditions de vie réelle, et de rechercher des facteurs pronostiques.

Matériel et méthodes : Tous les patients adultes avec une ScS soumis à une première aHSCT entre décembre 2012 et février 2016 étaient inclus de manière consécutive et prospective dans cette étude multicentrique et noninterventionnelle. Les données étaient recueillies par le biais d’un cahier d’observation (CRF). Les protocoles locaux d’aHSCT étaient respectés. Les patients étaient réévalués à 2 ans de leur inclusion. Le critère principal de jugement était la survie sans progression (PFS) définie comme une survie après aHSCT sans décès ni signe d’évolutivité de la ScS. Les critères secondaires étaient : Survie globale (OS) ; La survenue d’évènements indésirables infectieux ou non-infectieux dans les premiers 100 jours suivant l’a HSCT ; Le taux de mortalité sans rechute (NRM) défini par tout décès sans progression de la maladie ; Une prise de greffe définie comme un taux de PNN > 0,5 G/L et une numération plaquettaire > 20 G/L pendant 3 jours successifs ; Une réponse au traitement définie par une amélioration de >25% du score de Rodnan modifié (mRSS) et/ou une amélioration de ≥10% de la CVF ou de la DLCO par rapport à leur valeur de base et sans recours à une intensification de l’immunosuppression ; L’incidence de la progression de la maladie.

Résultats : Quatre-vingts patients avec ScS étaient inclus. La durée médiane de suivi était de 24 (6-57) mois après l’aHSCT, dont le conditionnement consistait en du CYC et du sérum anti-lymphocytaire – avec le recours à une sélection CD34+ pour 35 patients. A 2 ans, la PFS était de 81,8% – la OS de 90% – la réponse à 88,7% et l’incidence de progression de 11,9%. Au cours des 100 premiers jours postaHSCT, on dénombrait 119 effets indésirables sur les 80 patients [pour la plupart infectieux : agranulocytose fébrile (n=25), pneumonies (n=8), réactivations virales CMV (n= 13) et EBV (n=13)]. La NRM à 100 jours était de 6,25% (IC95%, 2,3-13) (n=5) avec 4 décès secondaires à un évènement cardiologique, dont 3 attribuables à la toxicité du CYC. Le mRSS et la CVF s’amélioraient au cours du temps (p<0,001). En analyse multivariée, un mRSS > 24 et un âge plus avancé au moment de l’aHSCT étaient associés à un plus faible taux de PFS (avec des hazard ratio (HR) de 3,32 et de 1,77 respectivement). L’incidence de progression de la maladie était de 6,3% et 11,9% à 1 an et 2 ans, respectivement. La sélection CD34+ était associée à une meilleure réponse thérapeutique (HR de 0,46).

Conclusion : Cette étude confirme l’efficacité de l’aHSCT réalisée avec un conditionnement non myéloablatif dans le cadre d’une pratique médicale courante (real-life practice) pour la prise en charge de ScS sévères. Une évaluation cardio-pulmonaire approfondie pour l’identification précoce d’atteinte d’organe, une réduction de dose de CYC et une sélection CD34+ pourraient améliorer le pronostic.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés