Diaporama:SCLERADEC: Évaluation de la réinjection sous-cutanée de la FVSA d’origine adipeuse (Système Celution®) au niveau des mains

ÉVALUATION DE L’EFFET DE LA RÉINJECTION SOUS-CUTANÉE DE LA FRACTION VASCULAIRE STROMALE AUTOLOGUE D’ORIGINE ADIPEUSE (Système Celution®) AU NIVEAU DES MAINS  CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS DE SCLÉRODERMIE SYSTÉMIQUE ( SCLERADEC)

Dernière Maj du Diaporama: 14/11/2013. Validation Conseil scientifique GFRS: Dr Nathalie Lambert

Rédacteur  Principal :

Dr Daumas Aurélie, CCA Service de Médecine Interne, Hôpital de la Timone, AP-HM, Marseille, FRANCE

ScleradecL’atteinte des mains est quasi constante au cours de la sclérodermie systémique (ScS). Ces manifestations sont à l’origine d’une impotence fonctionnelle, d’une douleur et d’une altération importante de la qualité de vie.

Nous avons évalué la tolérance/faisabilité et l’effet fonctionnel et trophique de l’injection de la fraction vasculaire stromale (FVS) d’origine adipeuse dans les doigts de patients atteints de ScS. L’étude a reçu un avis favorable du CPP d’Aix Marseille Université, de l’ANSM, ainsi que le soutien de l’AP-HM. Douze patientes en demande d’une amélioration du handicap au niveau des mains et en échec de nombreux traitements médicaux déjà reçus ou en cours, ont été incluses après et vérification des critères d’inclusion/non inclusion et obtention du consentement éclairé. Toutes ont un score fonctionnel de la main de Cochin > 20/90, témoignant de l’importance de leur handicap dans les gestes de la vie quotidienne. Un suivi pos-opératoire à J1, J7, J21, M2 et M6 était programmé.

Les 12 patientes ScS sans facteur de risque cardiovasculaire étaient caractérisées : âge moyen 54,5±10,3 ans, 7 formes cutanée limitée, syndrome de Raynaud depuis 14,3±7,7 ans (extrêmes: 5-34), durée de la maladie (hors Raynaud) de 9,9±7 ans (extrêmes: 2-24), score de Rodnan de 14±9,7 (extrême:3-32). Les artères cubitale et radiale étaient perméables en échoDoppler. La procédure chirurgicale a été possible chez les 12 patientes.

A J21, une douleur aux points de prélèvement de la graisse abdominale était rapportée chez 3 patientes avec persistance d’un hématome de paroi chez 2. La cicatrisation était obtenue chez les patientes dès J1 pour les doigts et à J7 pour les zones de prélèvement abdominal. Une patiente a ressenti des paresthésies sur la face latérale d’un doigt, de façon transitoire. Aucune complication infectieuse ou ischémique n’a été observée. Aucun événement indésirable grave n’a été déclaré à ce jour. L’analyse des résultats à M2 est très encourageante et devra être confirmée par l’analyse à M6, fin 2013.

Cette étude a obtenu le soutien du Groupe Francophone de Recherche sur la Sclérodermie (GFRS) avec l’attribution d’une bourse en 2011 au docteur Aurélie DAUMAS.

NCT01813279, 2011-A01228-33

Télécharger (PDF, 2.51MB)

Rédacteur  Principal :

Daumas Aurélie, CCA Service de Médecine Interne, Hôpital de la Timone, AP-HM, Marseille, FRANCE

Co rédacteurs :

Serratrice J, Swiader L, Weiller PJ, Rossi P, Frances Y, Granel B : Services de Médecine Interne, AP-HM, Marseille, FRANCE

Eraud J, Magalon G, Nguyen P, Hautier A: Service de Chirurgie Plastique et Réparatrice, APHM, Marseille, FRANCE

Samson D : Département d’Anesthésie Réanimation, AP-HM, Marseille, FRANCE

Jouve E, Charles E : Centre d’Evaluation Thérapeutique, APHM, Marseille, FRANCE

Mallet S : Service de Dermatologie, AP-HM, Marseille, FRANCE

Petit P, Colavolpe N : Service d’Imagerie Médicale, AP-HM, Marseille, FRANCE

Baïada A : Kinésithérapeute, AP-HM, Marseille, FRANCE

Veran J, Giraudo L, Sabatier F: Laboratoire de Thérapie Cellulaire, Centre d’investigation Clinique (CIC) BT-510, AP-HM, Marseille, FRANCE

Dignat-George F, Arnaud L : Laboratoire d’Hématologie et de Biologie Vasculaire, APHM, Marseille, FRANCE

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés