Traitements symptomatiques de la sclérodermie

Traitements symptomatiques de la sclérodermie

L’atteinte de la peau bénéficie de multiples traitements externes: corticoïdes forts (Dermoval°), émollients, extraits de plantes, kinésithérapie et protection du froid par moyens externes (gants, moufles, chaufferettes)

Le phénomène de Raynaud bénéficie de traitements anti-spasme qui sont les vaso-dilatateurs: inhibiteurs calciques (nifedipine, amlodipine, felodipine, diltiazem, etc..) sympatholytiques (prazosine) inhibiteurs de la phosphodiestérase (pentoxyfiline, ..) Les cures thermales qui utilisent le gaz carbonique sont appréciées par de nombreux sclérodermiques; leurs effets sont en cours d’évaluation scientifique.

Les troubles trophiques (ulcérations de peau) bénéficient de soins locaux et de perfusions de prostacyclines (iloprost). La chirurgie ne doit être utilisée qu’en dernier recours et le moins possible.Mais quelquefois on ne peut éviter de régulariser une phalange morte.

L’insuffisance rénale bénéficie d’inhibiteurs de l’enzyme de conversion (enalapril, captopril, ..) et possiblement des inhibiteurs des récepteurs de l’angiotensine 2 (sartans)

L’insuffisance respiratoire bénéficie d’oxygène, de kinésithérapie respiratoire. Dans les cas extrêmes, la greffe de poumon ou de coeur-poumon peut être discutée

L’insuffisance cardiaque bénéficie d’inhibiteurs de l’enzyme de conversion et de diurétiques (furosémide)

L’atteinte oesophagienne expose à un reflux acide qui bénéficie de médicaments anti-acides: bloqueurs des récepteurs de l’histamine (cimetidine, ranitidine, famotidine,..), inhibiteurs de la pompe à protons (oméprazole, lanzoprazole, ..). Les pansements, alginates peuvent aider.

L’atteinte gastrique se traite par des prokinétiques (médicaments favorisant le mouvement): dompéridone et les anti-acides.

L’atteinte de l’intestin grêle donne souvent des pullulations microbiennes qui bénéficient de traitements antibiotiques. En cas de diarrhée chronique, le lopéramide est le traitement de référence; la somatostatine a pu être utile. La nutrition doit être assurée, au besoin avec des compléments caloriques et vitaminiques. Aucune étude n’a prouvé une action d’une modification quelconque de l’alimentation sur la sclérodermie.

L’atteinte de l’anus peut être accessible à une rééducation voire à une intervention chirurgicale pour améliorer la continence.

L’atteinte du placenta peut être traitée, notamment par de l’aspirine à faible dose

L’ergothérapie peut améliorer le quotidien des malades handicapés par la sclérodermie.

Il faut que les objets et les situations de la vie quotidienne soient adaptés aux possiblités du malade. C’est le travail de l’ergothérapeute, un travail qu’il ne fera pas seul mais avec vous, votre conjoint, vos enfants habitant avec vous.

L’ergothérapeuthe vous fera sur mesure soit des attelles non traumatisantes pour prévenir les déformations de vos mains. Il peut vous fabriquer ou vons indiquer où vous procurer des aides pour accomplir les gestes de la vie quotidienne : ouvrir les portes, ouvrir et fermer les robinets, faire la cuisine, boutonner un vêtement … des choses banales et nécessaire. Vous lui expliquerez vos difficultés et ensemble vous chercherez les solutions.

Ainsi vous resterez autonomes et c’est bon pour le moral, et en même temps vous faites la rééducation : des mains qui servent sont des mains qui ne s’enraidissent pas. La rééducation passe aussi et surtout par tous ces actes quotidiens que vous devez essayer de faire le plus longtemps possible.

Un traitement anxiolytique et/ou antidépresseur, un soutien psychologique peuvent être très utiles pour le retentissement psychique de la maladie.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés