Les lymphocytes T folliculaires helper circulants sont augmentés dans la sclérodermie systémique et activent la différenciation des plasmablastes à l’aide de l’IL-21

Résumé

Les lymphocytes T folliculaires helper circulants sont augmentés dans la sclérodermie systémique et activent la différenciation des plasmablastes à l’aide de l’IL-21

Auteurs: L Ricard1,2, V Jachiet1,2, F Malard1,3, Y Ye1, N Stocker1, S Rivière2, P Senet4, J-B Monfort4, O Fain2, M Mohty1,3, B Gaugler1,3*and A Mekinian1,2*

1Sorbonne Université, INSERM, Centre de Recherche Saint-Antoine (CRSA), F-75012 Paris, France

2AP-HP, Hôpital Saint-Antoine, Service de Médecine Interne et de l’Inflammation-(DHU i2B), F-75012, Paris, France 

3AP-HP, Hôpital Saint-Antoine, Service d’Hématologie clinique, F-75012, Paris, France 

4AP-HP, Hôpital Tenon, Service de Dermatologie, F-75020, Paris, France 

BG* and AM* equally contributed to this work

Objectifs : Les lymphocytes T folliculaires helper (Tfh) sont des cellules T CD4+CXCR5+PD1+ qui coopèrent avec les lymphocytes B (LB) pour induire leur différenciation en plasmocytes sécréteurs d’immunoglobulines (Ig). Les lymphocytes Tfh sanguins circulants (cTfh) sont augmentés dans plusieurs maladies auto-immunes. Cependant, il n’existe pas de données sur l’interaction des cTfh avec les LB dans la SSc.

Methodes : Nous avons analysé par cytométrie en flux 50 patients atteints de SSc et 32 donneurs sains (DS). Pour les analyses fonctionnelles nous avons réalisé un modèle in vitro de cocultures de cTfh avec des LB triés autologues. La production d’IgG et d’IgM a été mesurée par ELISA.

Résultats Nous avons observé que le nombre de cTfh chez les patients SSc était significativement augmenté en comparaison avec les donneurs sains (61.9 cellules/µL± 38.9 ; versus 33.2 cellules/µL ± 19.2 ; p<0.001, respectivement). De plus, cette augmentation était particulièrement plus importante dans des formes sévères de SSc comme la forme cutanée diffuse et en présence d’hypertension artérielle pulmonaire. Nous avons remarqué une corrélation positive significative entre cTfh et les plasmablastes CD19+CD27+CD38hiID- uniquement dans la SSc (r=+0.38 p=0.006) contrairement aux DS. In vitro, les cTfh sont capables de stimuler la différenciation des plasmablastes CD19+CD27+CD38hi ainsi que leurs productions d’IgG et d’IgM par l’intermédiaire de la sécrétion d’interleukine IL-21. Le blocage du récepteur à l’IL21 (IL-21R) dans les cocultures diminuait la proportion des PB (39.1% ± 20.4 sans blocage versus 15.6% ±15.1 avec blocage Il-21R ; p=0.018) ainsi que le taux d’IgG (2396 ng/mL ± 3062 sans blocage versus 422 ng/mL ±616 avec blocage; p=0.004) et d’IgM (2703 ng/mL ±1800 versus 528 ng/mL ± 605 ).

Conclusions Les cTfh sont augmentées dans la SSc et corrèlent avec la sévérité de la SSc. Le blocage de l’IL-21 pourrait être une stratégie prometteuse dans le traitement de la SSc.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés