Association entre données cliniques et morphologiques (capillaroscopie, doppler et fluorescence) et survenue d’ulcérations digitales au cours de la sclérodermie systémique.

Nom des auteurs: Friedrich S, Lüders S, Glimm AM, Werner SG, Schmittat G, Burmester GR, et al. Association between baseline clinical and imaging findings and the development of digital ulcers in patients with systemic sclerosis.

Références: Arthritis Res Ther [Internet]. déc 2019 [cité 16 mai 2019];21(1). Disponible sur: https://arthritis-research.biomedcentral.com/articles/10.1186/s13075-019-1875-1 (PubMed)

Lien associé pubmed :

Résumé fait par : Dr Sébastien SANGES (Lille)

Introduction :

L’une des complications les plus invalidantes de la sclérodermie systémique (SSc) est la survenue d’ulcères digitaux (UD), pour lesquels on manque de facteurs prédictifs performants. Cette étude allemande cherche à identifier de nouveaux marqueurs associés au développement d’UD en utilisant des techniques d’imagerie novatrices.

Matériel et méthodes :

Au total, 76 patients ayant une SSc (49 formes limitées, 19 formes diffuses ; 62 femmes ; âge moyen 56±14 ans) étaient suivis pendant une durée moyenne de 11,7±2,3 mois. Tous bénéficiaient à l’inclusion d’une évaluation globale comprenant caractéristiques cliniques, capillaroscopie péri-unguéale, écho-doppler couleur des artères des mains et imagerie de fluorescence. Avant l’inclusion, 36 patients (47%) avaient un antécédent d’UD et 22 (29%) ont développé de nouveaux UD au cours du suivi.

Résultats :

La survenue d’un nouvel UD au cours du suivi était significativement associée à :

– Données cliniques :

  • la forme cutanée diffuse (OR=4,1 [IC95% 1,5–11,7], p=0,0087)
  • le score de Rodnan (OR=9,43 [IC95% 3,0–29,2] pour un score > 8 ; p<0,0001)
  • le nombre de points obtenus aux critères de classification ACR/EUSTAR 2013 : un total > 21 points prédisait la survenue d’un UD avec une sensibilité de 55% et une spécificité de 87% (OR=8,14 [IC95% 2,5–25,6]; p=0,0003)

– Données capillaroscopiques :

  • un aspect actif ou tardif, qui prédisaient la survenue d’UD avec une sensibilité de 100% et une spécificité de 30% (OR=18,6 [IC95% 1,1–326,4] ; p=0,0035)
  • une raréfaction capillaire constatée sur le 3ème doigt (p=0,0266)

– Données Doppler :

  • la présence d’anomalies artérielles (sténose ou occlusion) (p=0,0211) : notamment, la survenue d’UD sur un doigt donné était corrélée au nombre d’artères pathologiques identifiées sur ce doigt.

– Données d’imagerie de fluorescence :

  • un marquage anormal au niveau d’un doigt était associé à la survenue de nouveaux UD sur ce doigt (OR=4,2 [IC95% 1,5–11,8] ; p=0,0153)
  • un marquage anormal au niveau du 3ème doigt droit était associé à la survenue de nouveaux UD sur l’ensemble des doigts (p=0,048)

La combinaison des données doppler et capillaroscopiques permettait de prédire la survenue de nouveaux UD avec une sensibilité de 91% et une spécificité de 44%. Il n’y avait pas d’influence du traitement vasodilatateur sur la survenue de nouveaux UD.

Conclusion :

Les auteurs concluent que ce travail a permis l’identification de nouveaux marqueurs prédictifs de la survenue d’UD chez les patients ayant une SSc, en particulier en échodoppler et imagerie de fluorescence.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés