• Toute l’équipe du GFRS vous souhaite une belle année 2022

La fraction vasculaire stromale issue du tissu adipeux chez les patients avec ScS. Un suivi à12 mois

L’equipe du Dr Brigitte Granel  publie ce mois ci dans Rheumatology un article médical autour de l’injection de la fraction vasculaire stromale issue du tissu adipeux chez les patients avec ScS. Un suivi 12 mois apres l’injection.

Vous trouverez ci dessous le résumé en francais et les liens vers le site de  Rheumatology.


D’après : Autologous adipose-derived stromal vascular fraction in patients with systemic sclerosis: 12-month follow-up

Perrine Guillaume-Jugnot; Aurelie Daumas; Jeremy Magalon; Elisabeth Jouve; Pierre-Sebastien Nguyen; Romain Truillet; Stephanie Mallet; Dominique Casanova; Laurent Giraudo; Julie Veran; Francoise Dignat-George; Florence Sabatier; Guy Magalon; Brigitte Granel
Rheumatology 2015;
doi: 10.1093/rheumatology/kev323

Résumé

L’atteinte de la main contribue grandement au handicap et à la réduction de la qualité de vie chez les patients atteints de sclérodermie systémique (ScS). La fraction vasculaire stromale issue du tissu adipeux (ADSVF) est reconnue comme une source facilement accessible de cellules multipotentes ayant un effet trophique et régénératif. L’évaluation de la sécurité et l’efficacité clinique à 6 mois de l’injection d’ADSVF dans les doigts de patients atteints de ScS a déjà été rapportée. L’objectif ici était de décrire l’efficacité à 12 mois de cette même cohorte. Douze femmes d’âge moyen de 54,5 ±10, ans, ont été évaluées un an après l’injection d’ADSVF. Les patients étaient éligibles si elles avaient un score fonctionnel de la main de Cochin (CHFS) supérieur à 20/90. Le tissu adipeux obtenue par lipoaspiration, subissait un processus semi-automatisé, et l’ADSVF était ensuite injectée dans le tissu sous cutané de chaque doigt, en contact avec les pédicules vasculo nerveux, dans le même temps opératoire.

Les critères de jugement étaient : les modifications du handicap de la main et de la fibrose cutanée, l’amélioration des manifestations vasculaires, de la douleur et de la qualité de vie à 12 mois de suivi. Pendant l’évaluation, les patients ont estimé le bénéfice de la procédure en complétant un auto-questionnaire.

Comparativement à l’inclusion, une diminution significative de 51.3% (p<0.001) du score de CHFS, de 63.2% (p<0.001) du phénomène de Raynaud et de 46.8% (p=0.001) de la qualité de vie (SHAQ) étaient observés. Une amélioration significative de l’œdème des doigts, de la sclérose cutanée, de la force et de la mobilité et des mains et du score de suppression vasculaire était observée. La réduction de la douleur des mains approchait la significativité statistique (p=0.052). Le questionnaire révélait un bénéfice sur les activités quotidiennes, les tâches ménagères et les activités sociales. L’injection d’ADSVF est une thérapie prometteuse qui semble avoir un effet bénéfique à long terme, d’au moins un an


 

Retrouvez l’article  sur le site de rheumatology

L’auteur  de cet article remercie le GFRS pour le soutien donné à cette étude.

Lien pour marque-pages : Permaliens.