Greffe autologue du tissu adipeux dans le traitement du visage de la Sclérodermie

Titre: Autologous Fat Grafting in the Treatment of Facial Scleroderma

Auteurs:Gheisari M, Ahmadzadeh A, Nobari N, Iranmanesh B, Mozafari N.

Revue: Dermatol Res Pract 2018 Aug 1;2018:6568016. doi: 10.1155/2018/6568016
PMID:

Lien :https://preview.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30154838

Auteur de la veille bibliographique: Pr Laurence Michel (INSERM)

Background : Les patients souffrant d’une Sclérodermie systémique (ScS) ont souvent une atteinte esthétique et fonctionnelle du visage. La sclérose cutanée provoque une microstomie, des plis radiaires péribuccaux et une moindre mimique faciale. Ceci retentit dans les fonctions de la vie quotidienne comme manger, l’hygiène dentaire, la parole et les soins dentaires. Le retentissement esthétique et social est important. La greffe du tissu adipeux a un effet volumateur mais aussi réparateur, du fait de la présence de cellules stromales, appelées adipose-derived stem cells (ASCs). Cet article évalue son intérêt dans le traitement de la face des patients atteints de ScS avec handicap du visage.

Lire la suite…

Le visage sclérodermique

Le visage sclérodermique

Il est caractéristique:

La peau du front et autour des yeux est lisse, cireuse et brillante Les plis du visage ont disparu, il n’y a plus de mimiques Le nez est effilé, les lèvres sont amincies, les sourcils tombent

La peau est sèche, la transpiration disparaît. Il faut l’hydrater avec des crèmes de bonne qualité et la protéger du soleil.

Les larmes disparaissent, les yeux sont secs, il faut utiliser des larmes artificielles.

De petits plis se forment autour des lèvres du fait de la sécheresse cutanée, que l’on peut traiter par du laser

L’ouverture de la bouche est limitée. On suit l’évolution en mesurant la distance entre les incisives du haut et celles du bas, ou entre les lèvres. Cette limitation de l’ouverture de la bouche, si elle est importante entraîne des difficultés pour parler, pour mastiquer et peut être un obstacle aux soins dentaires. On peut diminuer cette gêne grâce à la kinésithérapie maxillo-faciale, l’orthophonie, la mécanothérapie.

Le visage peut être criblé de petites taches rouges, les télangiectasies, qui reflètent la dilatation des petits vaisseaux de la peau.

Cette nouvelle image de soi, peu agréable, est difficile à accepter. Une aide psychologique peut être nécessaire.