Facteurs prédictifs de l’évolution des EFR dans la pneumopathie interstitielle diffuse (PID) associée à la sclérodermie systémique (SSc)

Titre article original :Predictors of lung function test severity and outcome in systemic sclerosis-associated interstitial lung disease.
Nom auteurs : Le Gouellec N, Duhamel A, Perez T, Hachulla A-L, Sobanski V, Faivre J-B, et al. Predictors of lung function test severity and outcome in systemic sclerosis-associated interstitial lung disease.

  • rédacteur de la veille bibliographique: Dr Sébastien SANGES (Lille
  • >Références :>PloS One. 2017;12(8):e0181692. (PubMed)


Résumé : La pneumopathie interstitielle diffuse (PID) est l’une des complications majeures de la sclérodermie systémique (SSc). À l’heure actuelle, on manque de critères permettant de distinguer les patients à risque de progresser vers une PID sévère (et justifiant donc d’un traitement immunosuppresseur) de ceux dont la PID restera stable au cours du temps. En effet, les données actuellement disponibles proviennent essentiellement d’études portant sur des cohortes de PID-SSc sévères, peu représentatives des patients de « vraie vie » présentant surtout des formes limitées et stables

Dans ce travail réalisé dans le Centre National de Référence Lillois, l’équipe s’est attachée à identifier les principaux paramètres cliniques, biologiques et morphologiques prédictifs d’une dégradation des épreuves fonctionnelles respiratoires (EFR) chez les patients PID-SSc.

Patients : Au total, 75 patients présentant une PID-SSc (limitée pour 76% d’entre eux, extensive pour les 24% restants) étaient inclus et suivis pendant une moyenne de 6,4 ± 4,2 ans, soit un total de 557 EFR (médiane de 5 (1-19) EFR par patient et de 7,2 mois entre 2 EFR). Parmi eux, 23 recevaient des immunosuppresseurs et 14 développaient une hypertension pulmonaire. Au cours du suivi, on n’observait pas de modification significative de la CVF (-0,1 ± 0.3% par an, p=0.71) mais un déclin significatif de la DLCO (-1,5 ± 0.3% par an, p<0,0001).

Résultats : À l’aide d’une méthode statistique originale (modèle linéaire à effets mixtes avec coefficients aléatoires) permettant de tenir compte des disparités dans le nombre et l’écart des EFR entre les patients, les analyses multivariées retrouvaient les résultats suivants :
– Les facteurs prédictifs de la CVF initiale étaient la DLCO initiale et le degré d’extension initiale de la PID (selon les critères de Goh) ;
– Les paramètres associés à un déclin de la CVF > 10% au cours du suivi étaient la DLCO initiale, le degré d’extension initiale de la PID et l’utilisation d’immunosuppresseurs ;
– Les facteurs prédictifs d’une DLCO initiale basse étaient la présence de symptômes respiratoires, l’absence d’ulcères digitaux et une CVF initiale basse ;
– Les facteurs prédictifs d’un déclin plus rapide de la DLCO au cours du suivi étaient la présence d’ulcères digitaux (antécédent ou actuel) et d’hypertension pulmonaire (au diagnostic ou au cours du suivi).

Conclusion : Cette étude confirme que les patients suivis dans la « vraie vie », dont le diagnostic de PID-SSc est essentiellement réalisé sur des examens de dépistage systématique, présentent des atteintes parenchymateuses relativement stables au cours du temps. Cela explique la difficulté d’identifier des critères robustes capables de prédire une évolution défavorable de la PID lors du suivi.

 

Mots clés : La pneumopathie interstitielle diffuse
Lien associé pubmed : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28763468


Lire la suite…

safety and efficacy profile of prucalopride in the treatment of systemic sclerosis (SSc)-related intestinal involvement: results from the open label cross-over PROGASS study

Titre article original : safety and efficacy profile of prucalopride in the treatment of systemic sclerosis (SSc)-related intestinal involvement: results from the open label cross-over PROGASS study

Nom auteurs : Vigone B, Caronni M, Severino A, Bellocchi C, Baldassarri AR, Fraquelli M, et al

  • rédacteur de la veille bibliographique:  Dr Sébastien SANGES (Lille)
  • Lien associé pubmed
  • Références :Arthritis Res Ther. 2017 Jun 20;19(1):145.

 

Résumé : L’atteinte digestive est très fréquente au cours de la sclérodermie systémique (SSc). L’hypomobilité du tube digestif induite par le processus fibrosant est en effet responsable de symptômes invalidants, comme le reflux gastro-oesophagien (RGO), les ballonnements et les troubles du transit. La prise en charge thérapeutique repose essentiellement sur l’utilisation des prokinétiques conventionnels, dont l’effet est généralement limité. Seul le cisapride, molécule de la famille des agonistes des récepteurs sérotoninergiques 5-HT4, a semblé faire la preuve de son efficacité mais a été retiré du marché du fait d’effets secondaires cardiaques liés à son manque de spécificité vis-à-vis de sa cible.

 

Lire la suite…

L’autogreffe de cellules souches hématopoïétiques a de meilleurs résultats que les traitements conventionnels chez les patients atteints de sclérodermie systémique rapidement progressive

Titre article original : Autologous hematopoietic stem cell tranplantation has better outcomes than conventional therapies in patients with rapidly progressive systemic sclerosis

Nom auteurs : N. Del Papa, F. Onida, E. Zaccara, G. saporiti, W. Maglione, E. Tagliaferri, R. Andracco, D. Vincenti, T. Montemurro, L. Mircoli, C. Vitali, A. Cortelezzi

  • rédacteur de la veille bibliographique: Drs Anouk Soenen & Christian Agard
  • Lien associé pubmed
  • Références :Bone Marrow Transplant 2017 : 52 ; 53-58

 

Résumé :  Les molécules utilisées pour traiter la sclérodermie systémique diffuse (ScSd) rapidement progressive, telles que le cyclophosphamide (CYC), l’azathioprine (AZA), le méthotrexate (MTX), le rituximab, ou le mycophénolate (MMF), ont une efficacité partielle ou inconstante. L’autogreffe de cellules souches hématopoïétiques (AGSH) apparaît de plus en plus comme une option thérapeutique possible chez certains patients. Cette étude vise à évaluer l’efficacité de l’AGSH chez des patients atteints d’une ScSd rapidement progressive par rapport aux traitements immunosuppresseurs (IS) usuels. Lire la suite…

Protocole de recherche MSC: allogreffe de cellules souches mésenchymateuses

Le protocole MSC (PHRC 2011), coordonné par le Professeur Farge à Saint-Louis, évalue une thérapie innovante, l’allogreffe de cellules souches mésenchymateuses chez des patients présentant une sclérodermie systémique sévère.
Vous trouverez ci-dessous le diaporama de présentation de ce protocole MSC–SSc ainsi que son synopsis.

Edit du 23/05/2017: Allongement de de la période d’inclusion et modification des criteres d’inclusion. Vous trouverez ci-dessous les nouveaux documents de l’étude.

Le synopsis de l’étude (V8)

Télécharger (PDF, 393KB)

Le diaporama

Télécharger (PDF, 379KB)

Transplantation du rein chez les patients atteints de sclérodermie systémique: une étude nationale multicentrique

Titre article original : Kidney transplantation in patients with systemic sclerosis: a nationwide multicenter study

Nom auteurs : Dominique Bertrand, Julien Dehay, Julien Ott, Rebecca Sberro, Charlotte Brunelle, Nassim Kamar, Charlotte Colosio, Valérie Chatelet, Laetitia Albano, Sophie Girerd, Vincent Audard, Christelle Barbet, Jacques Dantal, Didier Ducloux, Antoine Durrbach, Valérie Garrigue, Marc Hazzan, Anne-Elisabeth Heng, Christophe Mariat, Pierre Merville, Jean-Philippe Rerolle, Bruno Moulin, Dominique Guerrot

  • rédacteur de la veille bibliographique: Dr Alice BEREZNE
  • Lien associé pubmed
  • Références :Transplant International. 2017 Mar;30(3):256-265

 

Résumé : L’atteinte rénale au cours de la sclérodermie systémique (ScS) est dominée par la crise rénale sclérodermique (CRS). Le pronostic vital a été transformé par les inhibiteurs de l’enzyme de conversion mais le pronostic rénal reste sombre avec plus de 50% des patients dialysés au décours. Cet article est une étude observationnelle rétrospective française, multicentrique, des patients sclérodermiques transplantés rénaux entre 1987 et 2013

Patients : Les patients ont été recrutés dans les 20 centres français de transplantation rénale. Les données recueillies ont été les causes d’insuffisance rénale initiale, les données concernant la greffe et son évolution, le traitement immunosuppresseur, et l’évolution de la ScS après greffe.
Résultats : 34 patients ont été inclus soit 36 transplantations. 2 étaient des transplantations donneurs vivants. 26/34 (76,4%) des atteintes rénales étaient liées à une CRS, 3/34 (8,8%) à une vascularite à pANCA et 5/34 (14,7%) d’autres causes. La transplantation a eu lieu 45 mois (5-153) après la mise en dialyse et 25 mois (3-141) après inscription sur liste d’attente.
1 patient sur 36 a présenté une dysfonction précoce, 5/36 une dysfonction tardive et 5/36 un rejet précoce. La perte du greffon survient chez 7 patients à 82 mois (1,5-167) en moyenne. La survie du greffon est de 97,2% et 92,8% à 1 et 5 ans. La survie globale était de 100%, 90,3% et 82,5% à 1, 3 et 5 ans. 3 patients vont présenter une rechute de CRS dont une sera responsable de remise en dialyse.
L’atteinte pulmonaire est un facteur de risque indépendant de mortalité (HR=10.5, 95% CI (1.1-96.7); p=0.03). 5/11 ScS aggravent leur atteinte cardiaque et 5/18 aggravent leur attente digestive.
Conclusion : Comparativement aux données de la littérature, la survie des patients transplantés semble supérieure aux patients avec CRS non transplantés. La transplantation doit être envisagée comme une option thérapeutique dans une population sélectionnée de patients sans atteinte pulmonaire sévère.

Mots clés : Crise rénale sclérodermique, transplantation rénale
Lien associé pubmed : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28120425


Lire la suite…

Scleroderma day 2017


Le 29 juin est la date de la Journée Mondiale de la Sclérodermie, le World Scleroderma Day.

Cette date correspond à celle du décès du peintre Paul Klee (1879-1940). Cette journée est célébrée dans de nombreux pays à travers le monde, et en particulier en Europe avec le soutien de la FESCA (Fédération Européenne des Associations de Patients Sclérodermiques). Des réunions de rencontre et d’information avec les patients, ou avec les différents professionnels de santé, sont régulièrement organisées à cette occasion par les équipes médicales du GFRS.

  • PARIS:   29 juin 2017 à l’hôpital Cochin  de 16h à 19h : salle de réunion du service de médecine interne au 6 eme étage du pavillon Achard à Cochin avec l’équipe de Rhumatologie A et l’équipe de médecine interne

Financement projet de recherche sur la sclérodermie systemique 2017-2018 & salaire étudiant chercheur

Financement projet de recherche sur la sclérodermie systemique 2017-2018

Le Groupe Francophone de Recherche sur la Sclérodermie (GFRS) est heureux d’annoncer l’appel d’offre pour le financement de projets de recherche sur la sclérodermie systémique.

A)Règlement de l’appel d’offre publié le 10 mai 2017

– Le financement à hauteur de 10,000 € sera attribué à un projet de recherche clinique ou fondamentale sur le thème de la sclérodermie systémique.
– Un laboratoire, un service ou une Unité de recherche n’a le droit de candidater qu’à une seule demande de financement du GFRS (soit 1 demande de financement de projet, soit 1 demande de financement de salaire, cf Appel d’offre GFRS « Financement de salaire pour étudiant »).
Le/la porteur/se de projet doit être membre du GFRS et à jour de sa cotisation le jour du dépôt de projet. Dans le cas contraire le projet ne sera pas examiné.
Ce financement ne sera pas attribué si le/la porteur/se de projet ne peut pas, pour raisons privées, professionnelles, administratives…, réaliser son projet dans l’année du financement.
– Les dossiers sont à adresser avant le 29 JUIN 2017 minuit par courriel aux trois adresses suivantes

-Le/la porteur/se de projet devra garder une trace de l’envoi de ce courriel et s’assurer d’avoir reçu un courriel de confirmation de bonne réception. Si ce n’est pas le cas, il (elle) doit absolument en informer Elisabeth Diot au 06-16-59-27-19 ou Nathalie Lambert au 06-78-11-57-80 dans les plus brefs délais.
-Tout dossier adressé après le 29 juin 2016 minuit sera refusé.
– Pour chaque dossier un rapporteur sera nommé parmi les membres du Conseil Scientifique.

  • N. C. Lambert, PhD
  • L. Michel, PhD
  • D. Launay, MD, PhD
  • B. Granel, MD, PhD

Le rapporteur ne devra pas avoir de conflit d’intérêt avec le dossier à traiter. Chaque rapporteur enverra le/les dossier(s) à expertiser à trois experts extérieurs au Conseil d’Administration (CA) du GFRS (n’ayant aucun conflit d’intérêt). Chaque rapporteur présentera pour chaque dossier la synthèse des expertises. Les dossiers seront classés en fonction des notes obtenues à l’occasion de la réunion du CA du GFRS le 21 septembre et les résultats seront communiqués après ce CA. Le/la porteur/se du projet sélectionné sera également prévenu(e) par courriel.
-Le/la porteur/se de projet devra présenter de façon sommaire son projet à l’occasion de la journée du GFRS (20-21 octobre 2017 à Marseille), puis les résultats obtenus devront être présentés lors de la journée du GFRS de 2018.

B)Descriptif détaillé de la demande de financement :

Le projet de recherche pourra être rédigé en français ou en anglais selon le plan suivant :
-Titre du projet
-Résumé (200 mots maximum)
-CV du/de la porteur/se de projet en une page maximum incluant les publications.
-Liste des 10 dernières publications dans des revues à comité de lecture, de l’équipe ou des équipes impliquées dans le projet.
-Le porteur du projet ou son équipe ont-ils obtenu un financement GFRS dans les années précédentes ? OUI/NON
Si oui, merci de préciser : l’année, le bénéficiaire, le sujet financé, 5 lignes sur les résultats et la liste des publications ou communications issues de ce travail et dans lesquelles le GFRS est remercié. S’il n’y a pas de publications ou communications, ou si le travail n’a pu être mené à terme, merci de le signaler et d’en expliquer les raisons éventuelles.
-Projet (10 pages maximum):

      •    I- Etat de la question
      •    II- Objectifs
      •    III- Méthodologie incluant réglementation éthique
        • Si le projet est une recherche biomédicale qui nécessite l’aval du Comité de Protection des Personnes (CPP) et/ou de l’Agence Nationale de la Sécurité du Médicament (ANSM), le/la
          porteur(se) de projet devra avoir obtenu lesdits accords au plus tard début septembre 2017. En cas de difficultés prévisibles d’obtenir ces accords, ceci devra être spécifié dans le projet ainsi que les raisons de ces difficultés.
        • Si le projet implique la recherche sur des animaux à des fins scientifiques, le/la porteur(se) de projet devra, à minima, justifier d’une demande d’autorisation pour recherche sur l’animal (accusé de réception) le jour du dépôt de dossier (29 Juin 2017). Le dossier sera rejeté si les accords/ autorisations ne sont finalement pas obtenus.
      • IV- Résultats attendus ou déjà obtenus
      • V- Conséquences attendues en recherche fondamentale ou clinique
      • VI- Budget prévisionnel du projet global, sources de financement obtenus ou demandés.

    Bien préciser la partie du projet concernée par le financement GFRS.
    Attention le financement d’un projet ne peut en aucun cas financer un salaire.

    NB :
    En cas de versement du financement et de non début des travaux à la date prévue, pour quelque raison que ce soit, le conseil d’administration demandera le remboursement de ce financement au GFRS.
    Si vous présentez une candidature à l’appel d’offre « Financement Projet » du GFRS vous ne pouvez pas présenter une candidature à l’appel d’offre « Financement Salaire ».



  • Financement salaire pour étudiant sur la sclérodermie systemique 2017-2018


  • Le Groupe Francophone de Recherche sur la Sclérodermie (GFRS) est heureux d’annoncer l’appel d’offre pour le financement du salaire d’un étudiant pour une année de recherche sur la sclérodermie systémique.

 

A) Règlement de l’appel d’offre publié le 10 mai 2017

– Le financement de salaire sera attribué à un(e) étudiant(e) en Master 2 ou en Doctorat de troisième cycle ou à un(e) étudiant(e) en Médecine en année exceptionnelle de recherche.
NB : Si l’étudiant(e) en Médecine en année exceptionnelle de recherche obtient plus tard un financement hospitalier, il/elle devra renoncer à sa bourse GFRS et ne pourra en aucun cas cumuler les deux.
– Le/la candidat (e) doit être membre du GFRS et à jour de sa cotisation ainsi que les collaborateurs qui participent à ce projet.
– Ce financement prend en charge le salaire du/ de la lauréat(e) à hauteur de 1758 euros bruts (soit 1354 euros nets) par mois pendant 12 mois (Arrêté du 29 août 2016 fixant le montant de la rémunération du doctorant contractuel).
– Un laboratoire, un service ou une Unité de recherche n’a le droit de candidater qu’à une seule demande de financement du GFRS (soit 1 demande de financement de projet, soit 1 demande de financement de salaire, cf Appel d’offre GFRS « Financement projet de Recherche»).
– Ce financement ne sera pas attribué si le/la candidat(e) a déjà un salaire substantiel ou si le /la candidat(e) ne peut pas, pour raisons privées, professionnelles, administratives… réaliser son projet dans l’année du financement.
– Les dossiers sont à adresser avant le 29 JUIN 2017 minuit par courriel aux trois adresses suivantes :
– Elisabeth Diot, secrétaire du GFRS : ediot@med.univ-tours.fr
– Annabelle Benbouriche, secrétaire administrative : annabelle.benbouriche@aphp.fr
– Nathalie Lambert, vice-présidente Recherche du GFRS : nathalie.lambert@inserm.fr
– Le/la candidat(e) devra garder une trace de l’envoi de ce courriel et s’assurer d’avoir reçu un courriel de confirmation de bonne réception. Si ce n’est pas le cas, il (elle) doit absolument en informer Elisabeth Diot au 06-16-59-27-19 ou Nathalie Lambert au 06-78-11-57-80 dans les plus brefs délais.
– Tout dossier adressé après le 29 juin 2017 à minuit sera refusé

– Pour chaque dossier un rapporteur sera nommé parmi les membres du Conseil Scientifique.

  • N. C. Lambert, PhD
  • L. Michel, PhD
  • D. Launay, MD, PhD
  • B. Granel, MD, PhD

Le rapporteur ne devra pas avoir de conflit d’intérêt avec le dossier à traiter. Chaque rapporteur enverra le/les dossier(s) à expertiser à trois experts extérieurs au Conseil d’Administration (CA) du GFRS (n’ayant aucun conflit d’intérêt). Chaque rapporteur présentera pour chaque dossier la synthèse des expertises. Les dossiers seront classés en fonction des notes obtenues à l’occasion de la réunion du CA du GFRS le 21 septembre et les résultats seront communiqués après ce CA. Le/la lauréat(e) sera également prévenu(e) par courriel.

– Le/la lauréat(e) devra présenter de façon sommaire son projet à l’occasion de la journée du GFRS (20-21 octobre 2017 à Marseille), puis les résultats obtenus devront être présentés lors de la journée du GFRS de 2018.

B) Descriptif détaillé de la demande de financement :

Le projet de master/ doctorat/ année recherche pourra être rédigé en français ou en anglais selon le plan suivant :

  • Titre du projet
  • Résumé (200 mots maximum)
  • CV du/de la candidat(e) en une page maximum incluant les publications. Merci d’indiquer également le nom, prénom, titre, lieu d’exercice et courriel du tuteur scientifique.
  • Coordonnées du laboratoire hôte
  • Liste des 10 dernières publications dans des revues à comité de lecture, de l’équipe qui soutient le/la candidat(e).
  • Lettre de recommandation de l’encadrant
  • Projet (10 pages maximum):

I- Etat de la question
II- Objectifs
III- Méthodologie incluant réglementation éthique

  • – Si le projet est une recherche biomédicale qui nécessite l’aval du Comité de Protection des Personnes (CPP) et/ou de l’Agence Nationale de la Sécurité du Médicament (ANSM), le /la
    candidat(e) devra avoir obtenu lesdits accords au plus tard début septembre 2017. En cas de difficultés prévisibles d’obtenir ces accords, ceci devra être spécifié dans le projet ainsi que les
    raisons de ces difficultés.
  • – Si le projet implique la recherche sur des animaux à des fins scientifiques, le /la candidat(e) devra, à minima, justifier d’une demande d’autorisation pour recherche sur l’animal (accusé de réception) le jour du dépôt de dossier (29 Juin 2017).
  • Le dossier sera rejeté si les accords/ autorisations ne sont finalement pas obtenus.

IV- Résultats attendus ou déjà obtenus
V- Conséquences attendues en recherche fondamentale ou clinique
VI- Budget prévisionnel, sources de financement.
NB :
 En cas de versement du salaire et de non début des travaux à la date prévue, pour quelque raison que ce soit, le conseil d’administration demandera le remboursement de ce salaire au GFRS.
 Si vous présentez une candidature à l’appel d’offre « Financement Salaire » du GFRS vous ne pouvez pas présenter une candidature à l’appel d’offre « Financement projet ».

Versions téléchargeables et imprimables

Télécharger (PDF, 202KB)

Télécharger (PDF, 202KB)

Les particularités du syndrome de Raynaud du sujet à peau noire

Les particularités de la sclérodermie systémique du sujet à peau noire sont assez peu abordées dans la littérature. Elles méritent d’être connues. Une acrocyanose, ou encore des lésions télangiectasiques ne sont pas toujours facilement reconnues en pratique. Nous vous proposons ce diaporama qui vous aidera à mieux connaître ce sujet.”

Télécharger (PDF, 8.07MB)

La Glycyrrhizine améliore la fibrose, la vasculopathie et l’inflammation dans un modèle animal de la ScS

Titre article original :Glycyrrhizin Ameliorates Fibrosis, Vasculopathy, and Inflammation in Animal Models of Systemic Sclerosis

Nom auteurs :Yamashita T1, Asano Y2, Taniguchi T1, Nakamura K1, Saigusa R1, Miura S1, Toyama T1, Takahashi T1, Ichimura Y1, Yoshizaki A1, Trojanowska M2, Sato S1.; 1Department of Dermatology, University of Tokyo Graduate School of Medicine, Tokyo, Japan; and 2Arthritis Center, Boston University School of Medicine, Boston, Massachusetts, USA

  • rédacteur de la veille bibliographique: Pr. Laurence MICHEL
  • Lien associé pubmed
  • Références :J invest Dermatol. 2017 Mar;137(3):631-640.

 

Résumé :

La sclérodermie systémique diffuse (SSc) est une maladie inflammatoire et vasculaire multisystémique qui entraine une fibrose tissulaire étendue. Malgré les efforts dans le développement de nouveaux traitements, les monothérapies ont des effets limités et c’est l’utilisation de combinaison de médicaments qui permet de mieux contrôler cette maladie complexe.

Dans ce but, il est avantageux de tester les effets de molécules anti-fibrosantes préexistantes sur l’évolution de la sclérodermie. Parmi ces molécules, la glycyrrhizine, cliniquement utilisée pour les maladies hépatiques chroniques et les dermatites prurigineuses, est capable de moduler les processus pathologiques de l’inflammation, de la vasculopathie et de la fibrose dans les différentes pathologies humaines où elle est utilisée ainsi que dans leurs modèles animaux, y compris des fibroses expérimentales hépatiques et pulmonaires.

La présente étude a analysé dans des modèles murins,  l’impact potentiel de la glycyrrhizine sur les principales manifestations pathologiques de la SSc, y compris l’inflammation, la vasculopathie et la fibrose tissulaire. Deux modèles ont été utilisés: (i) des souris traitées par la bléomycine imitant les composants fibrotiques et inflammatoires de la SSc et (ii) des souris Fli1-KO spécifiques des cellules endothéliales mimant la vasculopathie de la SSc.


Lire la suite…